Comment perdre le gras des cuisses et des fesses ?

Aujourd’hui Laura parle du gras qui s’installe où on ne désire pas, comme sur le ventre, des fois derrière le bras, sur les cuisses et les fesses.

Pourquoi ce gras s’installe-t-il à ces endroits? Plus précisément sur les cuisses et les fesses? Et qui pour Laura a représenté des défis majeurs lors de ses compétitions.

Ce gras « borné » comme elle le nomme parce qu’il est si difficile à faire diminuer, contrairement à celui de l’abdomen. Celui de l’abdomen est plus nuisible pour la santé, mais il est plus accessible, nous dit Laura. Mais celui des cuisses et des fesses, sans être aussi dangereux, est plus coriace. « Notre système d’oxydation est au niveau de notre ventre. Les cuisses sont un peu plus éloignées », explique-t-elle.

Les hormones et la préparation à la grossesse expliquent aussi ce phénomène. L’estrogène, comme précurseur du gras, fait en sorte que la femme aura plus de gras que l’homme. «L’estrogène est l’hormone de la femme. L’estrogène habite et est nourri dans le gras. Plus on a d’estrogène, plus que nécessairement on peut avoir des réserves de graisses. Plus on a un haut niveau d’estrogène, plus on a de gras au niveau des cuisses et des fesses»

La pilule contraceptive favorise ce fait. La pilule est une source de progestérone qui augmente le niveau d’estrogène, nous dit Laura et qui peut entraîner une prise de poids, de plus gros seins, plus de gras aux hanches. Quand on l’arrête, l’effet s’estompe. Pour elle, pour la compétition, elle a dû en tenir compte.

« J’ai travaillé fort pendant les derniers trois ans pour raffermi le bas de mon corps…la cuisse, les fesses ». Le reste allait.

En plus d’arrêter la pilule, elle a passablement modifié son mode de vie, et ce sur une base permanente. Laura a intégré la course à son entraînement. Comme elle n’aimait pas la course au départ, avec le soutien de son copain, ils ont pris l’habitude de courir 5 fois par semaine. « Une course pas extrêmement intense, mais qui m’aidait à brûler encore plus de calories dans ma journée ». Se trouver un trajet, s’établir un nombre de kilomètres à faire par séance, et s’en tenir à ça vont beaucoup aider. La constance est importante.

Laura a intégré le step aussi. Elle alternait entre le step et le jogging. Plus de cardio.

«Perdre du gras, c’est brûler plus de calories. Essayer d’être le plus active possible durant votre journée…du cardio …moins sédentaire » Elle recommande de nous forcer à nous lever de notre position assise plus souvent, de bouger plus longtemps, durant les pauses, les dîners.

Côté alimentation, Laura adore le lait de soya. Elle ne croit pas qu’à la quantité qu’elle prend, ça puisse affecter son taux d’estrogène. Elle va prendre plus d’information, comme elle se fait poser la question souvent, surtout en compétition.

Envoyez vos commentaires et vos questions. Elle vous répondra ou fera une capsule sur le sujet.

Web Statistics